Cette fois, c'est moi qui ai tout fait toute seule comme une grande…sauf pour le plus beau, bien sûr, l'accompagnement musical. C'est encore mon mari qui a trouvé  ce qui convenait : Lasst uns mit geschlungnen Händen, Cantate maçonnique K. 623a, de Mozart. L'élévation spirituelle et l'idéal des lumières, la période monastique et la période laïque — Mozart…


Etiolles Saulchoir Monastère Dominicains Chenu Congar Vatican II


Enlaçons nos mains, mes frères, en terminant ce travail dans l'éclat sonore de notre joie.
Puisse cette chaîne enlacer fermement le globe entier comme ce lieu sacré.
Qu'honorer la vertu et l'humanité et apprendre l'amour de soi et des autres soit toujours notre premier devoir.
Alors, non seulement à l'est, non seulement à l'ouest, mais aussi au sud et au nord, brillera la lumière.






Etiolles jadis et naguère.

Etiolles Saulchoir Monastère Dominicains Chenu Congar Vatican II



Retour à Souvenir d'Etiolles

Retour à l'accueil