Grammaire

Dans la jungle des grammaires…C'était l'intitulé d'un stage de formation continue proposé par une collègue voici 25 ans, et qui reflétait déjà la profonde insécurité dans laquelle se trouvent les enseignants du fait des vagues de réformes des 30 dernières années. Une bonne machette pour traverser la jungle : le BIMS, "le Bulletin d’Information sur les Manuels Scolaires et les Moyens d’enseignement (BIMS) est une revue semestrielle éditée et vendue par la Société pour l’Information sur les Manuels Scolaires et les Moyens d’Enseignement, association loi 1901" qui expertise tous les manuels et grammaires scolaires qui sortent. Chaque critique s'appuie sur une lecture plus qu'attentive qui ne vous fait pas grâce du moindre sous-paragrahe de la quatrième annexe qui et que… Compétence absolue, tenue parfaite et grande clarté de l'expression… Un seul souci : l'extrême degré d'exigence qui fait que l'on doit un peu en rabattre. Un éloge sans réserve de BIMS  concernant un ouvrage implique souvent qu'il faut avoir fait Polytechnique pour l'utiliser. Si par contre, faisant la fine bouche, il en juge un autre convenable sans plus, foncez ! C'est pour vous…et moi !


Comment choisir une grammaire, quand on n'a plus fait un exercice depuis la troisième ? Comment trouver un ouvrage à la fois compréhensible, adapté à de mystérieuses évolutions épistémologiques, et d'un niveau satisfaisant ?  Je vous livre mon choix ci-dessous, en vous donnant un "truc" pour vous aider dans votre propre recherche. Souvenez vous qu'il y a en gros deux sortes de grammaires : les grammaires-encyclopédies, chaîne d'articles assez souplement liés, où on peut entrer n'importe où, n'importe comment pour apprendre tout ce qu'on a toujours rêvé d'apprendre sur le complément circonstanciel sans oser le demander; et les grammaires-démonstration, où on ne peut manquer une étape sans décrocher et se noyer _ mais qui ont l'avantage de faire réfléchir aux mécanismes profonds de la langue, et de donner (mais si!) le goût de la grammaire. Il faut tâter des deux. Pour la grammaire-qui-se-lit-comme-un-roman, c'est mon monstre du Loch Ness personnel. Jamais rencontré! Mais après tout, l'espoir fait vivre…
Ma préférée, toutes catégories confondues. Cet ouvrage ne m'a jamais fait défaut dans la préparation de mes cours comme dans des recherches plus ponctuelles. La grammaire méthodique du français est à la fois une grammaire-encyclopédie, avec des chapitres assez indépendants les uns des autres, et une grammaire-démonstration qui met au jour les mécanismes de la langue. L'atout principal est la très grande simplicité du langage_ avec  la sérénité du ton, étranger à toutes les polémiques qui semblent pimenter la vie des grammairiens de tout poil : pas de jargon, une explication rigoureuse du moindre terme scientifique. La mise en page est très pédagogique. Et, mérite unique à ma connaissance pour une grammaire destinée à des non-spécialistes, la Riegel donne à la fin de chaque chapitre les quelques articles qu'on peut aller consulter si on veut approfondir la notion. Un des rares ouvrages qui s'adresse avec aisance à des publics très différents. Riegel1
Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque d'Etiolles
Tomassone
Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque d'Etiolles
Tomassone2
Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque d'Etiolles
Excellente grammaire-démonstration, rigoureuse, vivante, intéressante, et manifestant une grande connaissance de l'école élémentaire et de ses besoins, la Tomassone se retrouve malheureusement souvent à la fin de l'année de concours dans les braderies de livres de l'IUFM. C'est vraiment dommage, car elle présente un avantage unique : imaginez un même ouvrage qui se décline au niveau CE2, CM (voir ci-dessous) et adulte (ci-contre). Des formateurs rigoureux_dont vous commencez à comprendre que je ne suis pas_diront que c'est une belle occasion pour aller du plus difficile vers le plus facile. Je vous conseille exactement la _paresseuse_ démarche inverse : lisez la Grammaire pour lire et écrire de niveau CE2, et savourez cette impression rare de tout comprendre. Elle se prolongera au niveau CM. Envisagez  les chapitres _ et repérez leur transposition dans la grammaire adulte. Vous verrez que cela se fait très facilement. Ensuite,  jetez vous courageusement dans la Tomassone de niveau adulte : vous verrez que la compréhension vous sera grandement facilitée par l'absorption préalable des grammaires pour enfant, et que vous serez en particulier guidé par le recours aux mêmes exemples. Vous pourrez alors bien profiter du tome 2.
J'ajoute aux éloges précédents une brève description de ces deux grammaires, que je recommande toujours chaleureusement à des professeurs débutants : elle sont une très bonne initiation à la démarche expérimentale en grammaire (constat, hypothèses, manipulation, vérification, application). La règle se construit progressivement, d'encart en encart, les extraits de littérature jeunesse sont de qualité, et l'illustration agréable. Bref, que du bonheur…
TomassoneCE2
Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque d'Etiolles
TomassoneCM
Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque d'Etiolles
TomassoneMaitreCE2
Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque d'Etiolles
TomassoneGuideCM
Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque d'Etiolles
Pour les cas partciculièrement désespérés, les guides pédagogiques donnent la marche à suivre quasiment minute par minute _ et de précieux corrigés d'exercices. Plus aucune excuse pour ne pas faire de grammaire ! 
Pour mémoire… Irréprochable grammaire-démonstration, intéressante et bien écrite _ mais peut-être un peu bloquante pour des débutants. Un avantage rare tout de même : on est accompagné dans la démonstration par une batterie d'exercices, corrigés dans la foulée. On s'approprie ainsi beaucoup mieux le raisonnement.
Vargas
Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque d'Etiolles





Retour à l'accueil