2011 : notre promenade des terrasses…


Tout aussi célèbre à la rue d'Ulm que chez nous, la promenade des terrasses… mes collègues Emmanuel Gérard et Patrick Leterme se souviennent d'après déjeuners enchantées aux beaux jours de la formation continue. Je me souviens avoir fait voler sur les toits les grands cerf-volants fabriqués par ma collègue de technologie Ghislaine Montet.
Chez nous comme partout, le législateur veille aujourd'hui à ne pas nous laisser abuser de divertissements puérils; pour des raisons de sécurité, la promenade des terrasses est désormais interdite.
Restent les belles photos d'Alexandre Saintot, dont nous ne prévoyions pas qu'il nous serait enlevé avant même que notre vieille maison ne ferme; elles sont le témoignage d'un passé heureux, révolu à plus d'un titre.







Saulchoir Etiolles IUFM Monastère dominicain


Saulchoir Etiolles IUFM Monastère dominicain

Saulchoir Etiolles IUFM Monastère dominicain


Saulchoir Etiolles IUFM Monastère dominicain



Saulchoir Etiolles IUFM Monastère dominicain


…et notre bassin aux Ernests :




L'Ecole Normale supérieure de la rue d'Ulm, autre monastère laïc qui continue imperturbablement, lui, à donner des normaliens à la nation, s'enorgueillit d'un bassin de poissons rouges appelés Ernests pour des raisons mystérieuses. Le nôtre orne un patio fleuri, et nous avons dû le repoissonner plusieurs fois parce qu'un héron venait régulièremeent se goberger aux frais de l'administration.
Nous devons ces magnifiques photos à Alexandre Saintot, notre responsable audio-visuel, qui, grâce à une gestion des ressources humaines particulièrement efficace et avisée, ne fait plus partie de notre établissement en cette rentrée 2011. Comme disait Reiser, on vit une époque formidable…


Saulchoir Etiolles IUFM Monastère dominicain



Saulchoir Etiolles IUFM Monastère dominicain


Saulchoir Etiolles IUFM Monastère dominicain


Saulchoir Etiolles IUFM Monastère dominicain


Saulchoir Etiolles IUFM Monastère dominicain



Printemps 2013



Notre jardin féérique…c'est toujour mon conseiller musical personnel qui m'a trouvé le morceau adéquat : "Le jardin féérique", dans Ma Mère l'Oye, de Maurice Ravel.
 Malgré bien des promesses, nous n'avons plus jamais retrouvé
Alexandre Saintot comme collègue…
Enfin ! Il a eu un petit bébé, à qui je dédie cette page.





Notre jardin féérique
Saulchoir Etiolles IUFM Monastère dominicain