Luttes, initiatives et pétitions



Pétitions



Le Noël des raffineries
Feyzin
La raffinerie de Feyzin
Raffinerie de Granpuits :
Raffinerie De Grandpuits 77720 GRANDPUITS BAILLY CARROIS

Raffinerie des Flandres : rue Fortelet 59279 MARDYCK

Raffinerie de Donges :
La Raffinerie 44480 DONGES

Raffinerie de Provence :
Mirabeau La Mede 13220 MEDE (LA)

Raffinerie de Feyzin :
all Rhône 69320 FEYZIN

Raffinerie de Port-Jérôme-Gravenchonavenue du  Président Kennedy 76330 NOTRE DAME DE GRAVENCHON

Raffinerie de Foschemin Départemental 54, 13130 BERRE L'ETANG

Raffinerie de Berre  : CD 54 a BP 14 13131 BERRE L ETANG CEDEX

Raffinerie de Petit Couronne :
72 r Aristide Briand 76650 PETIT COURONNE

Raffinerie de Lavéra :
rue Bienfaisance 13117 LAVERA ou rte Auguette 13117 LAVERA

Raffinerie de Reichstett :
Rte Départementale 37 67116 REICHSTETT

Raffinerie des Antilles :
quart Californie 97232 LAMENTIN (LE)
Deux mois déjà que, pendant quelques jours, on y a cru…la défaite est toujours amère, mais la mobilisation de tant de travailleurs à travers le pays, rendant impossible la fable d'un consentement  de la population à la réforme des retraites, reste un beau souvenir.
Le point culminant du mouvement a été la mobilisation des raffineries. Je n'oublie pas, pour ma part, que la motivation proclamée des salariés a été alors non l'intérêt catégoriel, mais la solidarité. Quand on ne bénéficie pas du bouclier fiscal, le sacrifice de 3 semaines de salaire représente un sacrifice vertigineux. J'ignore où en est l'épineuse question du paiement des jours de grève, mais mon propos ici est différent. Le blog d'Adrien Kempf sur Médiapart s'était fait l'écho  des réactions des grévistes devant les contributions : ce qui les aidait le plus n'était pas l'argent, mais les lettres de soutien.
A présent que le flot des bêtises consuméristes a recouvert ce qui s'est passé il y a quelques semaines seulement, il serait bon, en cette période de fête, de signifier aux salariés des raffineries que nous n'oublions pas ce qu'ils ont fait pour nous : prouver, devant les yeux étonnés et souvent ravis de l'Europe, que le peuple français retrouvait ce qui a toujours fait sa grandeur — la capacité de dire non.
On a tout le mois de janvier pour offrir ses vœux; mettons le à profit pour envoyer une lettre de remerciement, si possible accompagnée d'un petit cadeau (ça met du beurre dans la dinde du Réveillon, voire dans la galette des Rois) à l'une des raffineries au choix — je vous ai retrouvé les adresses. Je choisis pour ma part la raffinerie de Feyzin. Mais pour tous ceux qui ne peuvent rien donner (et je n'ignore pas qu'ils sont aujourd'hui de plus en plus nombreux, y compris parmi nos étudiants), il reste toujours la possibilité d'une lettre,  qui sera pour ces travailleurs le cadeau le plus précieux : la preuve qu'il n'ont pas lutté en vain.



Retour à l'accueil